Connaissez-vous le Dixit ? Deux petits monstres m’ont présenté ce jeu ce Week-end et le principe est assez sympa :

La phrase du conteur
À chaque tour, l’un des joueurs est conteur, c’est-à-dire que c’est lui qui va lancer une phrase en rapport avec l’une de ses six cartes. Il pose ensuite sa carte face cachée sur la table, et les autres joueurs doivent trouver parmi leurs propres cartes une illustration qui leur fait penser à la phrase énoncée par le conteur, puis la poser également sur la table face cachée. Le conteur ramasse ensuite toutes les cartes, les mélange et les étale face visible les unes à côté des autres.
Le vote
Le but du jeu est maintenant pour chaque joueur (hormis le conteur) de retrouver la carte que le conteur a posée. Ils disposent pour cela de jetons de vote. Ils choisissent le jeton correspondant à la carte qu’ils pensent être la bonne, et le posent face cachée sur table. Lorsque tout le monde a voté, on retourne les jetons et on résout le vote. Bien évidemment, il est interdit de voter pour sa propre image.

Extrait de l’article Wikipedia sur Dixit

Mais alors pourquoi est-ce que je vous en parle ? Parce que je pense qu’il pourrait être amusant de lancer un Dixit géant dans une bibliothèque !

Dixit

Image tirée de Jeuxdenim.be

Qui seront les joueurs ? Les bibliothécaires mais c’est le public qui va influencer le jeu. Chaque bibliothécaire disposera de quelques cartes dans son casier ou son tiroir personnel et chaque semaine, l’un d’entre eux devra dire un thème. Ensuite chaque bibliothécaire choisit dans ses illustrations une illustration qui correspond au thème et on affichera celles-ci avec le thème sur un panneau. Ensuite, les usagers pourront venir chercher un jeton qu’ils glisseront dans la boite en dessous de l’illustration qu’ils pensent être la plus adaptée au thème.

Panneaux

Cliquez sur l’image pour un détail

Le bibliothécaire qui aura reçu le plus de jetons gagne un point. Le nombre de points de chaque bibliothécaire sera affiché également sur le panneau et changera donc chaque semaine.

Quel intérêt à tout ce cirque ?

Et bien tout d’abord, d’où peuvent venir les illustrations ? Pourquoi pas de jeunes artistes, illustrateurs locaux qui seront invités à proposer leurs œuvres, sans thèmes imposés. Ainsi, ils auront la possibilité de montrer leurs œuvres au public local.

De plus contrairement à la simple exposition des œuvres, le public est amené à les juger, les comparer, non pas sur un critère d’esthétisme ou de beauté mais sur le sens de l’image et son adéquation avec un thème qui n’a pas de rapport préétabli avec l’œuvre. La dimension ludique interactive, le fait de participer à un jeu sans aucun risque d’être perdant (ce sont les bibliothécaires qui perdent ou gagnent) et l’originalité de l’idée sont les principaux atouts de cette exposition.

Certes les bibliothécaires servent un peu de cheval de course sur lequel parier mais je pense qu’on peut très vite se prendre au jeu et développer une vraie activité avec les usagers.

Il serait bien aussi de pouvoir rétribuer les illustrateurs, acheter leurs œuvres notamment pour encourager les illustrateurs locaux. Et pourquoi ne pas en faire un investissement ? Éditer un dixit « local » vendu par la bibliothèque pour financer ce projet et pourquoi pas d’autres projets de la bibliothèque.

Advertisements